Nous sommes en 2017. J’ai parcouru le Sénégal pendant trois mois. L’Afrique que j’ai vue est bien loin de celle présentée sur les écrans de télévision en France : l’Afrique que ronge la pauvreté, l’Afrique que ses enfants fuient, l’Afrique qui toujours mendie.
L’Afrique que je parcours est en marche et résolue à assumer son destin. Partout je vois des groupements de femmes courageuses entreprendre et gérer leur avenir.

J’ai aussi vu l’Afrique des chants et des danses mais pas celle que les médias aiment montrer comme pour dire que les africains ne savent faire que ça! Non, les chants et les danses accompagnent toujours des moments forts de la vie du village.

Par ailleurs, l’une des forces du Sénégal est que les ethnies vivent en très bon accord et partagent leurs traditions et fêtes, Sérère, Diola, Woloff, Peuls ….. ainsi que leurs religions, animisme, catholicisme et islam.

Toutefois, dans le Sénégal en marche, quand les traditions nuisent au progrès elles sont combattues. Comme le mariage des filles trop jeunes à Dindefelo. Une école de couture a été créée pour qu’elles apprennent un métier avant de se marier.

C’est ce Sénégal qui avance que je veux vous faire découvrir.

Villages de Casamance

Villages de Casamance

Campement Alouga, Niomoune, Casamance

Campement Alouga, Niomoune, Casamance

Casamance: une nature envoûtante

Casamance: une nature envoûtante

Kaydara, ferme école agro-écologique

Kaydara, ferme école agro-écologique

Le rôle des femmes

Le rôle des femmes

Photos de rue

Photos de rue

Sénégal oriental: les Bassari

Sénégal oriental: les Bassari