Les dzongs du Bhoutan sont des monastère-forteresses, à vocation religieuse et administrative. La plupart ont été construits au 17ème siècle pour renforcer la défense du pays après l’unification du Bhoutan par le grand lama Namgyal. Ils abritaient alors aussi des militaires.
Ils sont donc pour la plupart sur le sommet des collines. Sinon, ils ont leur tour de guet en amont comme à Paro et Trongsa. Le dzong de Punakha est le seul qui se dresse au confluent de 2 rivières qui l’entourent sur trois côtés, le protégeant ainsi des assauts.
La plupart des dzongs sont entourés de très hauts murs qui entourent de nombreuses cours dans lesquelles on trouve temples, logements des moines et les bâtiments administratifs. Tout est très richement décoré de motifs artistiques bouddhistes aux couleurs vives qui révèle un monde symbolique : mandalas cosmiques, bouddhas, divinités tantriques...
Temple abritant la plus grande école monastique à GantheyMonastère et temple de Taktsang ou "Tiger's Nest" perché à 3120m sur la falaiseDzong de Paro au coucher du soleilRoue de la Vie à l'entrée du temple,   ParoParo et sa tour de guetCour intérieure à ParoVue sur la vallée du temple de ParoDzong Sur la route vers TimphuMémorial national à Timphu construit en mémoire du 3ème roi par la  reine mère.Dzong  de Timphu: cour intérieureGardien du Dzong de TimphuTrongsa, le plus grand avec sa tour de guetPunakha, le temple de la félicitéMoines dans le dzong de PunakhaMoines dans le dzong de PunakhaCour intérieure du Dzong de Jakar, quartier des moinesPorte du Dzong de JakarPeinture dans le Dzong de JakarJambey Lakhang, l'un des plus anciens (9ème siècle)Entrée du temple de  Jambey Lakhang