Pouvant atteindre jusqu’à 1 km de large par endroits ce fleuve nous offre aussi de très belles gorges et falaises et même - pour qui veut marcher un peu dans la forêt - une jolie cascade et piscine naturelle où se rafraîchir!
La descente offre trois jours de silence sur d’ étroites pirogues, bien calés sur nos matelas. Elle permet de découvrir la vie locale des habitants , toujours aussi accueillants. Nous partageons leur paix, rires, musique et danses le temps d’une soirée lorsque nous bivouaquons sur ses bancs de sable.
Descendre la Tsiribihina est aussi une excellente occasion de découvrir ou redécouvrir la riche flore et faune de Madagascar : nombreux oiseaux, caméléons et lémuriens. …et ses crocodiles dont elle est infestée, d'où son nom!
Pas un bruit et l'immensité pour nous!La Tsiribine à perte de vue!Monica et Ana s'éclatentMonica aime aider Jean claude à ramerJean-Claude notre piroguier et Maurice notre guideMonica dans les gorgesFalaisesAprès les gorges une magnifique cascade à 30 mn de marche dans la forêt: quelle fraîcheur!On y pêcheOn vient y laver le linge et faire boire les zébusOn transporte le charbon de boisTous cultivent une petite parcelle de riz au bord du fleuveLes habitants des villages ne manquent jamais de nous saluerLes enfants nous réservent toujours un accueil chaleureuxMagnifique sourire!Ou regard curieuxA chaque bivouac c'est la fêteOn danse sur le banc de sable entre deux eauxAu petit matin les enfants se réchauffent autour du fataperaUn autre bivouac : il fait encore froid!